À la recherche du temps perdu, petit imagier du jour et de la nuit

Anne-Sophie_Tilly_1

Illustré par Amélie Videlo,
publié par Marmaille et Compagnie
(2015, France)

Le soir, c’est l’heure de se coucher. Se coucher de bonne heure, c’est bien trop tôt ! Inspiré de l’œuvre de Marcel Proust, cet imagier des moments du jour et de la nuit aidera les petits à aller se coucher comme des grands.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

À la recherche d’À la recherche… en librairie ? On peut le trouver ici, ou le faire venir à soi, .

On parle du livre…

Sur le site Mon école, qui recommande l’imagier pour les cycles 2 et 3 : « Voilà un livre idéal pour aider les jeunes enfants à la fois à se repérer dans le temps et à la fois à découvrir la vie d’un enfant de la bourgeoisie il y a près d’un siècle et demi en fixant les degrés de parenté. […] En résumé, cet album est très riche en perspectives d’exploitation pédagogique. »

Sur le blog Nouveautés Littérature Jeunesse« Les auteurs de ce joli album se saisissent de cette oeuvre pour donner à voir l’imperceptibilité du temps qui passe et l’éternel recommencement des journées avec ses petits bonheurs et malheurs. […] Un ouvrage pour les plus petits qui trouveront dans cette représentation circulaire de la vie le courage de s’endormir en attendant qu’une nouvelle page se tourne et que le matin arrive… »

Sur le blog Lire et relire« Voila un imagier bien original. D’abord parce qu’il commence… le soir (ce qui est rare pour les imagiers du temps, qui commencent toujours le matin, avec le lever de l’enfant). L’enfant peut ainsi percevoir qu’il y a quelque chose après la nuit, que quand il aura dormi ce sera le matin, l’heure du petit déjeuner, de sortir… C’est souvent une angoisse pour les petits qui se demandent si tout ne va pas s’arrêter quand ils seront endormis… »

Sur le blog Les livres d’Eve : « C’est un livre que l’on peut interpréter de multiples façons, l’enfant apprend les moments de la journée, mais on peut évoquer avec lui la peur du noir, et aller plus loin dans la découverte du petit Marcel si on veut. Pour le parent qui lit l’histoire, il y a un clin d’œil à Marcel Proust qu’il peut voir sous plusieurs angles différents selon ses propres souvenirs.  Quoi qu’il en soit, c’est un hommage à la lecture que l’auteur aimait tant. »

Sur le blog Mya Book : « Voilà mon dernier coup de cœur. […] Une petite madeleine de Proust qui replongera certainement certains parents en enfance et fera sourire ceux qui aiment les grands classiques. C’est un album à lire et à partager en famille. On aurait tort de s’en priver ! »

Sur le blog My Lou Book : « on peut saluer les belles illustrations, qui parviennent à retraduire l’époque et rendre le petit Marcel attendrissant tout en privilégiant un graphisme résolument moderne et assez épuré. »

Sur le blog Le cottage de Myrtille : « L’atmosphère est totalement différente d’une page à l’autre et donc d’un moment à l’autre (l’heure de se promener, l’heure de lire une histoire…). Et pour les parents, c’est l’occasion de réviser les classiques : repérer la fameuse madeleine ou encore prendre la direction de Guermantes… Bref, un petit album plein de charme et de fraîcheur ! »

Sur le blog Les lectures d’Anaïs : « C’est un album très mignon, à lire en famille, avec de chouettes illustrations, et un texte plutôt simple, très adapté aux enfants pour apprendre à aller se coucher. »

Sur le blog Les p’tits mots-dits : « Jamais trop jeune pour découvrir les classiques ! » 

À la bibliothèque de Compiègne : l’imagier est un coup de cœur, « [l]es grands moments de la journée : la matinée, le déjeuner, la balade de l’après-midi, le dîner, l’histoire du soir, le coucher sont illustrés et racontés avec beaucoup de douceur et de tendresse. »

A la médiathèque de Strasbourg, l’imagier est aussi un coup de cœur ! « De simples et belles illustrations pour raconter la journée d’un petit garçon qui nous rappelle un certain Marcel… Un très bel album qui enchantera les petits et les plus grands. »

Anaïs LeMilleFeuilles parle de l’imagier sur sa chaîne Youtube (à la dixième minute).

Marcel Proust, Du Côté de chez Swann, À la recherche du temps perdu I, Folio Classique, Gallimard, 1987.

Marcel Proust, Du Côté de chez Swann, À la recherche du temps perdu I,
Folio Classique, Gallimard, 1987.

Des madeleines et du temps perdu sur Pinterest.

Publicités