Imagiers des animaux

12705239_10154004890938203_6860132791542395721_n            normal_Ne_bouge_pas_C1_HR

Les deux imagiers ont été illustrés par Julien Chung et publiés par les éditions Les 400 coups.

La signature visuelle de la collection est marquée par des contrastes forts qui attirent l’œil : vous trouverez la réflexion conceptuelle et graphique du projet dans mon article « Capter et stimuler le regard des bébés avec les imagiers des animaux ». Bonne lecture !

On parle des imagiers…

Dans le cadre de la Campagne canadienne pour la lecture (attention, critique particulièrement bienveillante) : « Julien Chung, designer graphique à la longue feuille de route, mais nouveau venu dans le monde de l’illustration d’album pour la jeunesse, teinte d’humour ses personnages loufoques pour le plus grand plaisir des parents-lecteurs. Nous avons un faible pour la girafe qui court, s’emmêlant dans ses trop longues jambes, et le phacochère, stoïque, qui ne doit pas bouger. De par leur facture graphique, les livres auraient été très accrocheurs s’ils n’avaient été que de simples imagiers des animaux. Mais ils le sont bien plus encore, grâce au génie d’Anne-Sophie Tilly, qui y intègre, dans les deux cas, une petite histoire amusante à la chute surprenante. »

Dans la chronique mensuelle Lu pour vous, rédigée par des bibliothécaires de la région de Sherbrooke (Québec) : « Voici deux tout-cartons de petits formats à mettre entre les mains des élèves du préscolaire. Chacun permet de belles occasions d’anticiper la suite du récit. […] Les choix de couleurs de l’illustrateur Julien Chung sont intéressants et font de ces livres de petits bijoux pour l’œil : on s’amuse avec le blanc et le noir dans le premier, alors que les couleurs vives sont à l’honneur dans le deuxième. »

À la médiathèque départementale de l’Aveyron, les imagiers font partie des albums mis en avant par les bibliothécaires : « Dépêche-toi ! et Ne bouge pas ! sont parfaits pour les yeux des tout-petits. Dans le premier, presque tous les animaux sont blancs, ou dans des nuances de gris pâle, et se détachent sur un fond noir. Dans le second, les animaux sont blancs et noirs, et se détachent cette fois sur un fond de couleur vive. Les dessins sont donc facilement déchiffrables pour les petits yeux encore peu habiles avec les détails, mais aussi plein d’humour, ce qui ravira les grands lecteurs ! »

Les deux imagiers font partie des 16 livres présélectionnés pour les 2-4 ans au prix des lecteurs de l’Indre ESCAPAGES 2018.

À la bibliothèque communale Hergé, en Belgique, on lit les imagiers à l’heure du conte !

Sur le site du Canadian’s Childrens Book Centre : « Voici deux albums tout-carton qui sortent de l’ordinaire ! Ils se démarquent tout d’abord par leur aspect visuel. Le graphisme épuré des illustrations et l’utilisation du noir et blanc produit des images contrastées et surprennent et charment petits et grands lecteurs. Elles apportent également à l’ensemble ces deux œuvres une touche d’humour par la posture des animaux, leurs regards ou leurs expressions minimalistes. Ils se distinguent ensuite par le récit. L’auteure a fait preuve ici d’ingéniosité. Elle a créé des imagiers où le plaisir d’anticiper la suite est au cœur de l’histoire. Elle a su aménager des points de chute amusants qui renvoient au titre. […] Deux petits bijoux à utiliser sans parcimonie que ce soit à la maison, à la garderie ou à l’école pour les premières lectures. »

Sur le site de la commission scolaire de la région de Sherbrooke, les imagiers sont « de petits bijoux pour l’œil ».

Dans le journal La Presse+ : « [c]e n’est pas parce que le public cible a encore la couche aux fesses qu’il ne mérite pas un peu de suspense ! Les images très contrastées captent aussi le regard des bébés. Un beau moment à l’heure du conte. »

Dans la revue Culture Hebdo Montréal : « une ménagerie d’animaux plus sympathiques les uns que les autres et à faire découvrir. »

Sur la chaîne Youtube PauseLectureNet (à 1 mn 40) : « des imagiers super le fun ! »

Les versions trilingues de Dépêche-toi ! et Ne bouge pas ! ont été publiées par les éditions Annick Press, situées à Toronto.

hurryup          dontmove

On parle de la version trilingue des imagiers…

Au département des sciences de l’éducation de l’Université du Manitoba (Canada), qui a l’air d’avoir bien aimé : « Both of these multi-lingual board books are excellent in developing youngster’s vocabulary and would be especially valuable in bilingual preschool settings. Highly Recommended. » (traduction libre : « Ces deux tout-cartons multilingues sont excellents pour développer le vocabulaire des enfants et pourraient être particulièrement utiles dans les milieux préscolaires bilingues. Fortement recommandé. ») 

Dans le magazine des bibliothèques scolaires américaines School Library Journal : « Visually appealing… A nice addition to the ever-expanding animal board book shelf. » (traduction libre : « Attrayant visuellement… un chouette ajout au rayon toujours plus large des tout-cartons sur les animaux. ») 

 

 

Publicités