Un piano sans queue ni tête

Un piano sans queue ni tête. Roman policier illustré par le si talentueux/poétique/drôle Yves Dumont, publié par les éditions Frimousse en 2019. Pour les lecteurs dès 7 ans.

Avec de la musique, des haïkus et une enquête complètement rocambolesque dedans.

 

 

 

Les questions ne manquent pas après la découverte d’un piano au bord de la falaise : qui a déposé le piano à l’endroit le plus élevé de l’île ? Comment et surtout… pourquoi ?

Sous le regard mordant de la journaliste Esther Éopite, l’inspecteur Lépingle mise sur l’improvisation la plus totale pour démasquer le coupable.

Rythme staccato, suspense décrescendo : une enquête pleine de fausses notes !

L’inspecteur Lépingle en pleine enquête, visiblement.

Les sources d’inspiration qui ont nourri l’histoire sont principalement :

-les séries télévisées Columbo, Ptit Quinquin, Twin Peaks.

-les îles bretonnes de Belle-Île, Bréhat, Sein.

Les lieux du crime.

-une anecdote concernant la vie du compositeur et pianiste Frédéric Chopin : on dit qu’il aurait composé la « Valse minute » ou « Valse du petite chien » (à écouter ici) en cherchant à décrire, par le rythme de la musique, un chien qui pourchasse sa queue (ledit chien étant celui de la romancière George Sand, l’amoureuse de Chopin).

-un fait divers : il y a quelques années, un piano a été découvert au bord d’une falaise, dans le Finistère. Comment a-t-il été déposé là ? Par qui ? Pourquoi ?

À la sortie du livre, j’ai été contactée par la vraie personne qui a déposé le vrai piano… C’est l’artiste Marin Esteban, musicien cinéaste, qui a hissé le piano à cet endroit, pour y tourner un court-métrage, Plogoff.

C’est très drôle de voir comme deux univers fictionnels peuvent s’entremêler !

Marinière, conque et gros Scotch®.

Trouver Un piano sans queue ni tête dans une librairie ? Il suffit de cliquer ici pour savoir où il se trouveou bien  pour le recevoir directement chez soi !